Côte d’Ivoire | Investi ce dimanche, KKB promet battre Alassane Ouattara!

Unique candidature contre celle du président de la république sortant, Kouadio Konan Bertin, dit KKB, ancien président de la jeunesse du PDCI (parti démocratique de Côte d'Ivoire), voudrait en faire une nécessité. À l'occasion de son investiture ce dimanche, l'adversaire au candidat du RHDP (rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix), promet vouloir "gouverner" autrement la Côte d'Ivoire.

0
462

Abidjan | Par TOURÉ Vakaba

Salle Anoumabo du palais de la culture de la commune commerciale de Treichville. Des colonnes de jeunes gens, venant des quatre coins d’Abidjan et banlieues font leurs entrée progressive dans cette énorme cuvette à l’architecture diagonale, majestueusement posée au bord de la lagune ebrié. Il est à peine 8h, et le temps est encore glacial. À leur suite, des chefs coutumiers atchan, gouro, malinkés, baoulé, bété…voilés dans leurs tenues d’apparats aux décors et allures étranges, variés et intimidants.

La musique, soutenue par un folklore digne des grands jours, bat son plein. Plus le temps passe, le mercure monte. Entre les poignets, les banderoles et étiquettes frappées de la photo et des symboles du candidat. Les convives continuent à déferler sur l’imposante salle qui refuse du monde. Plus de places assises, et la presse locale et étrangère, toutes tendances éditoriales confondues, est au grand complet. Artistes humoristes et chorégraphes continuent d’assurer le show au moyen de décibels qui bourdonnent à haute voix.

Il est plus tard procédé en la libation, dite par les propriétaires terriens, qui en ont profité pour appeler ancêtres et esprits au succès et à la protection de la cérémonie d’investiture de celui qu’ils ont eu à présenter comme un « fils prodige ».

Il est un peu plus de 13 h! Impatients, la foule en délire réclame son idole, le candidat Kouadio Konan Bertin. Autour de 14 h, celui-ci, accompagné d’une lourde délégation, fait son entrée triomphale dans ce chaudron de la salle Anoumabo, sous des acclamations bruyantes, assourdissantes.

‘(…) Je m’engage solennellement devant chacune et chacun d’entre vous à lutter sans relâche pour la justice sociale. La croissance est indispensable mais elle doit être justement répartie. Aujourd’hui tous les fruits vont dans les poches de certains en complicité avec de grandes sociétés multinationales qui pillent nos ressources. Les riches sont de plus en plus riches et les pauvres demeurent effroyablement pauvres. Je serai le Président de l’équité (…) », a martelé le candidat sous un tonnerre d’ovation.

interrogé, Kouadio Konan Bertin promet battre son adversaire dans les urnes et projette s’adresser au ivoiriens au soir du 31 octobre 2020.