🛑 CÔTE D’IVOIRE | Faux thon: Des opérateurs dénoncent le prix de 400 FCFA au kg, fixé par le Gouvernement !

0
837

REPORTAGE | Matinée houleuse ce mercredi dans une salle aménagée pour la circonstance, logée au sous quartier d’Angré, entre des opérateurs agissant dans la filière thon et des journalistes de la presse locale.

En toile de fond, le prix au kilogramme du Faux thon fixé par le Gouvernement ivoirien, à l’issue de son dernier conseil des ministres.

En effet, l’état ivoirien vient de porter à 400 FCFA, le coût marchand au kilogramme, de cette espèce halieutique relativement prisée en Côte d’Ivoire.

En compagnie des journalistes, Tourey Mamadou, et Nzasso Patrick, alias englobal, respectivement représentant les armailleurs et importateurs, ont pris de court les nombreux journalistes pour leur maîtrise significative du de cet important dossier qui continue de mettre au prise, les entreprises Airon, Inter océan, ainsi qu’une curieuse décision du gouvernement manifestement controversée.

« Comment peut-on fixer le prix au kilogramme d’une marchandises dont on a pas la connaissance ni la maîtrise » a d’entrée introduit Tourey Mamadou, qui dénonce une prise de décision unilatérale, ayant grossièrement ignorée au passage, armailleurs, importateurs et opérateurs divers, excellent dans cette activité.

Vers un cadre la tenue d’un cadre de concertation avec le gouvernement

Au cours d’une conférence de presse qui a duré une heure et demi, au moyen de questions et réponses, les opérateurs de la filière exhortent le gouvernement à revenir sur sa décision, pour privilégier plutôt la voie de la concertation.

« Nous invitons le gouvernement, les ministères qui y sont notamment impliqués, à nous appeler à une table de discussion, occasion pour nous de leur faire la lumière sur la réalité (…) », a ajouté l’homme d’affaires Tourey Mamadou qui s’est autorisé à faire un large exposé sur ce conflit commercial qui fait couler encre et salive depuis plusieurs mois.