Côte d’Ivoire | Une enveloppe kaki sème la panique chez Soro!

9
2203

Guillaume Soro | Les proches de l’ancien Président de l’Assemblée nationale ont pu étrangement « lire » le contenu de l’enveloppe sans l’avoir éventré…

Victime d’un grave accident de circulation, Kessé Tanoh Blaise, frère du Contre-amiral Ange Bernard Kessy Kouamé, chef du Parquet militaire, est décédé samedi 02 février dernier à la policlinique des deux-Plateau, à Cocody.

Plus loin, soit vendredi 22 février, alors que le haut gradé, soutenu de proches, s’active dans la douleur et le recueillement, à informer parents lointains, amis et connaissances du déroulé des obsèques de son frère, que la rumeur s’emparait des réseaux sociaux et de certains médias traditionnels, arguant une convocation qui aurait été déposée en la résidence de Guillaume Soro, invitant celui-ci à se présenter le lendemain à la section recherches de la Gendarmerie d’Abidjan-Plateau.

Une interpretation ignoble, voir dégoutante, de cette démarche amicale, en a malheureusement rajouté en la douleur de la famille du Procureur militaire, car en fait de « convocation », il s’agissait tout simplement d’un faire-part adressé à l’illustre destinataire, par le magistrat, l’informant de la disparition tragique d’un membre important de sa famille, et du programme arrêté pour ses funérailles. Ce jour là, deux collaborateurs au magistrat, gendarmes notamment, avaient été chargés de porter le courrier funèbre à destination.

Seulement, il avait plu à des individus très mal inspirés, d’imaginer le contenu de l’enveloppe kaki, pourtant fermée et frappée du cachet rouge sang du Contre-amiral, d’insinuer une volonté manifeste de traduire en justice leur mentor. Guillaume Soro n’étant pas militaire à l’occasion, ces professionnels de l’intox devront pouvoir retourner à l’école, histoire de recevoir un enseignement réparateur. Surpris, l’officier général a préféré garder le silence!

Touré Vakaba

La suite du programme très suivi des obsèques du grand défunt s’établit selon l’itinéraire suivant:

Vendredi 08 Mars 2019:

11h30-12h30: Levée de corps à Ivosep Treichville, salle Félix Houphouët-Boigny, suivie du transfert de la dépouille à Arrah

20h à l’aube: Veillée traditionnelle et religieuse à l’esplanade de la cour familiale.

Samedi 09 Mars 2019:

08h-10h30: Cérémonies traditionnelles

10h30: Culte d’inhumation au cimetière municipal d’Arrah

La rédaction internationale De AFRICAGOUVERNANCEETMEDIASNEWS.COM adresse au Contre-amiral, ses proches, collègues ainsi qu’à sa famille biologique, ses sincères condoléances et lui assure de sa solidarité en ces instants difficiles. 

Le défunt Kessé Tanoh Blaise et ci-après, une vue partielle des collègues, parents et amis venus en grand nombre dire « yako » au Contre-amiral

Affligé suite au décès brutal de son frère, le Contre-amiral écoutant les condoléances à lui adresser, entouré de proches 

Ici, c’était au tour du chef d’État major adjoint, de saluer la mémoire de feu Kessé Tanoh Blaise

Triste, éploré, le général de brigade, lui-même, en poids et en volume

Les proches du Contre-amiral ont encore de la peine à porter le deuil d’un frère qui leur coûtait cher.

La haute hiérarchie militaire ivoirienne ne s’est pas laissée raconter