CÔTE D’IVOIRE | Chauffeurs de taxis et « Gbakas » sensibilisent aux côtés du ministère en charge des transports

0
349

Une sélection de TOURÉ Vakaba

Le Ministre des Transports a rencontré ce mercredi 19 août 2021, en compagnie du Directeur adjoint de cabinet du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, du représentant du Directeur Général de la Police Nationale et du Préfet de Police d’Abidjan, une importante délégation de Conducteurs actifs de minicars communément appelés « Gbaka » et de taxis d’Abidjan. La délégation était conduite par le Président Tahirou SANOGO.


Le Ministre Amadou Koné a, au cours de son intervention, salué la démarche de ce dernier et de ses collaborateurs qui, de façon spontanée, ont souhaité cette rencontre à l’effet de s’associer aux efforts du Gouvernement dans la lutte contre l’insécurité routière et l’incivisme sur nos routes. En partenariat avec la Police Nationale et le Ministère des Transports, ils ont décidé d’intégrer le dispositif de sensibilisation mis en place par le Gouvernement pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de sécurité routière 2021-2025.

Sensibilisation et distribution de prospectus, contrôle et rencontres d’échanges à travers le Comité Consultatif Ciblé d’Ethique (CCCE), la Préfecture de Police d’Abidjan, avec l’appui de la Direction de la Communication du Ministère des Transports, poursuit la campagne de sensibilisation à la sécurité routière pour mettre fin à l’incivisme sur les routes. L’objectif visé est de sensibiliser les usagers de la route et les acteurs du secteur des transports sur la nécessité de respecter le code de la route, mais aussi et surtout de tester le dispositif de contrôle à mettre en place pour la phase de répression qui démarre le 7 septembre 2021.

Le Préfet de Police d’Abidjan, le Commissaire Divisionnaire major Dosso Siaka et les différents responsables des districts de police d’Abidjan et des unités de la circulation visitent depuis ce lundi 23 août 2021 plusieurs espaces d’embarquements et de débarquements de la capitale économique pour appuyer les dispositifs déjà en place. Pour la première étape de l’opération, la délégation a sillonné les principaux carrefours de la commune de Cocody (carrefour la Vie, Riviera 3, Faya, Feh Kessé, Saint jean) et de Yopougon (16ème arrondissement, siporex, camp BAE) pour échanger avec les acteurs.

Selon les initiateurs, cette opération qui va s’étendre à tout le district d’Abidjan permet de toucher le plus grand nombre, afin de sensibiliser l’ensemble du grand public et de débarrasser les routes ivoiriennes, notamment celles d’Abidjan, de mauvais usagers. « Nous avons intensifié cette campagne de terrain pour informer tous les usagers sur l’intérêt de ce qui se fait par le Ministère des Transports depuis mai 2021, à travers la vaste campagne de sensibilisation pour la réduction des morts et des blessés sur les axes routiers de notre pays », a expliqué le collaborateur du Directeur Général de la Police nationale.

A chaque étape de cette tournée, le Préfet de Police a ordonné à ses collaborateurs d’agir fermement sur les causes des accidents. Il s’agit entre autres, de l’excès de vitesse, l’imprudence des chauffeurs, les mauvais stationnements, les défaillances mécaniques, la fatigue, la consommation d’alcool ou d’excitant. Avant de rappeler aux acteurs qu’une véritable action de répression va être mise en place avec les forces de Police et la Gendarmerie nationale. « A compter du 7 septembre prochain, nous allons multiplier les points de contrôle en journée et la nuit pour garantir des routes sûres à nos populations », a conclu le commissaire Divisionnaire major.