⭕ CÔTE D’IVOIRE | Affaire «49» soldats : Kamagaté Yahassina appelle Bamako à privilégier le dialogue

0
610

DÉCLARATION DU CERCLE DES AMIS DE TÉNÉ BIRAHIMA OUATTARA RELATIVE À LA RÉTENTION FORCÉE DE 49 SOLDATS IVOIRIENS AU MALI

Rappel des faits

49 militaires ivoiriens ont été arrêtés à l’aéroport international Modibo Kéïta de Bamako au Mali par la junte au pouvoir. Deux versions s’opposent. D’un côté, l’État malien assure qu’il s’agit de « mercenaires » envoyés pour troubler « l’ordre constitutionnel » du pays. En face, Abidjan demande leur libération immédiate. Le pouvoir ivoirien maintient qu’il s’agit de membres des forces armées envoyés pour appuyer des opérations de la Minusma.
Interpellés dimanche 10 juillet à l’aéroport de Bamako au Mali, 49 soldats originaires de Côte d’Ivoire sont actuellement retenus par les autorités maliennes. Selon leurs informations, ils ont été arrêtés à la descente d’un avion afin d’être soumis à des “vérifications”.

Bamako a ensuite expliqué qu’ils étaient soupçonnés d’être des “mercenaires” entrés de façon illégale au Mali. Selon le gouvernement malien, les militaires ivoiriens n’avaient pas l’autorisation de se rendre au Mali et ne pouvaient pas justifier d’un ordre de mission.

Dès l’annonce de leur arrestation, la Côte d’Ivoire a demandé la libération “sans délai” de ses militaires. Selon la présidence ivoirienne, « aucun militaire ivoirien de ce contingent n’était en possession d’armes et de munitions de guerre ». « La Côte d’Ivoire, qui a toujours œuvré au sein des instances sous-régionales, régionales et internationales, pour la paix, la stabilité et le respect de l’État de droit, ne peut s’inscrire dans une logique de déstabilisation d’un pays tiers », défend le gouvernement ivoirien.

Alors que des négociations, sous l’égide de Lomé, et de bien de chancelleries africaines et occidentales sont engagées, grande fut notre surprise de constater que le lundi 15 août 2022 dernier, nos militaires ont été inculpés, placés sous mandat de dépôt et aussitôt écroués dans une garnison Militaire de Bamako.

Notre position

Le Cercle des amis de Téné Birahima Ouattara, soucieuse d’une Afrique unie et fraternelle, n’a pour seule et unique doctrine que d’inviter les citoyens d’Afrique de tous bords, à plutôt privilégier la paix, la cohésion et la concorde, gages irréversibles d’une sécurité transfrontalière assurée et inclusive.

Demandons au peuple frère du Mali, de la retenue, tout en privilégiant d’avantage, la voie du dialogue et mais surtout les liens historiques et profondes de fraternité qui lie nos deux peuples et qui demeurent, au vue d’une intégration africaine bien réussie, un véritable ciment pour notre développement.
Le Cercle des amis de Téné Birahima Ouattara compte se donner tous les moyens diplomatiques et fraternelles possibles, pour appuyer nos deux Etats frères, à résoudre pacifiquement cet incident qui relève de la pure incompréhension.

Vive l’amitié Côte d’Ivoire Mali !

Fait à Abidjan le 17 août 2022

Le Président
Kamagaté Yahassina