La gare de saint- Denis n’est pas un endroit comme les autres. Si beaucoup la traverse pour prendre un train ou un tram, d’autres y passent du temps et discutent, font des achats. Où peut- on trouver ailleurs un repas chaud pour 1 euro, des cigarettes à un prix abordable. Une présence accueillante jusque tard le soir? C’est ce que disait récemment un vendeur lors de mon enquête, pour expliquer les travaux qui doivent transformer la gare de Saint-Denis en 2018 et son quartier avec : un futur quartier fait de logements neufs pour populations plus riches et plus blanches, de locaux d’entreprises, de parvis déserts et sécurisés. En effet, ils ont bel et bien commencé, par chasser ceux qui ne font pas partie du plan. Plusieurs descentes de police ont lieu chaque jour devant la gare, contre les vendeurs de brochettes ou de jus de bissap…matériels saisis ou détruits, argent volé et les vendeurs sans papiers de plus en plus souvent arrêtés par la police municipale ou nationale. Ils reçoivent quelquefois une obligation de quitter le territoire français. Pour beaucoup de vendeurs sans -papiers d’Afrique ou d’Asie, la gare est aussi un point de repère précieux. Elle seule permet de gagner de quoi acheter à manger, payer un loyer, envoyer parfois un peu d’argent au pays. Et tout ceci se passe sur la place des victimes du 17 octobre 1961, bien sûr censée commémorer la mémoire des Algériens tués par la police française. Question ? Est- ce que la mairie  » communiste  » s’intéresse aux sorts des immigrés seulement quand ils sont morts ?. Pendant mon enquête, j’apprends en plus de priver ces habitants pauvres d’une ressource irremplaçable, les rafles de la police préparent une transformation de la ville qui va continuer avec le grand Paris où les jeux olympiques de 2024: destruction des logements populaires , augmentation des prix des loyers et du reste, pression policière, reconstruction de nouveaux quartiers déprimants avec les mêmes chaînes de magasin que partout ailleurs. Conclusion : Éviction des populations trop pauvres ou non blanches.. C’est cela st- Denis. Les étrangers sont humiliés chaque jour. Selon des indiscrétions, les habitants du quartier s’organisent pour soutenir les vendeurs de la gare. Un monsieur de race blanche qui veut garder l’anonymat dira :  » sachons résister ensemble chaque fois qu’ils sont pris pour cibles. Et rappelons aux ordures de la mairie que le RACISME et la HAINE contre les étrangers ne font pas partie de ses engagements électoraux « 

Une enquête de Jean- Placide seri

Rédigé par

AGM News

Fondé par le brillant et indépendant Journaliste ivoirien TOURÉ Vakaba courant 2016, Agmnews.info est un journal en ligne agissant dans la collecte et la fourniture d'informations de première main. Avec sa ligne éditoriale généraliste, le comité de rédaction donne la priorité à l'actualité africaine et malgache. Tout en prenant ses distances avec les clivages politiques, ethniques et sociologiques, AGM News reste irréversiblement indépendant.