Deuil | Le Contre-amiral Ange Kessy entre deuil et recueillement!

6
1284

Particulierement affecté suite au décès accidentel de son frère, le Gal de brigade se prépare à honorer celui-ci, des obsèques dignes de son rang, et au nom de l’honneur.

Il a plu au seigneur de rappeler à lui Kessé Tanoh Blaise, frère du Contre-amiral Ange Bernard Kessy Kouamé, chef du Parquet militaire, par ailleurs, Commissaire du Gouvernement. 

Le décès du déclarant en Douanes est survenu samedi 02 février dernier, à la Policlinique des 2 Plateaux [Quartier présidentiel de Cocody, sud d’Abidjan].

Des témoins interrogés, racontent entre deux sanglots, qu’un terrible accident de circulation est manifestement à la base de la disparition brutale du frère au Contre-amiral. Selon le déroulé rendu public au moyen d’un faire-part, dont une copie est parvenue à notre rédaction d’Abidjan, ce samedi marque la fin d’un ballet de condoléances qui a démarré il y a une semaine, avec pour cadre, la résidence du haut fonctionnaire logée à Cocody.

La suite du programme très suivi des obsèques du grand défunt s’établit selon l’itinéraire suivant:

Mardi 26 Février 2019: 

19h-21h: Veillée de prières au préau d’Ivosep à Treichville

Vendredi 01er Mars 2019:

20h à l’aube: Veillée à Yopougon Sicogi, place CP1, au lavage

Vendredi 08 Mars 2019:

11h30-12h30: Levée de corps à Ivosep Treichville, salle Félix Houphouët-Boigny, suivi du transfert de la dépouille à Arrah

20h à l’aube: Veillée traditionnelle et religieuse à l’esplanade de la cour familiale.

Samedi 09 Mars 2019:

08h-10h30: Cérémonies traditionnelles

10h30: Culte d’inhumation au cimetière municipal d’Arrah

La rédaction internationale De AFRICAGOUVERNANCEETMEDIASNEWS.COM adresse au Contre-amiral, ses proches, collègues et sa sa famille biologique, ses sincères condoléances et lui assure de sa solidarité en ces instants difficiles. 

Le défunt Kessé Tanoh Blaise et ci-après, une vue partielle des collègues, parents et amis venus en grand nombre dire « yako » au Contre-amiral

Affligé suite au décès brutal de son frère, le Contre-amiral écoutant les condoléances à lui adresser, entouré de proches 

Ici, c’était au tour du chef d’État major adjoint, de saluer la mémoire de feu Kessé Tanoh Blaise

Triste, éploré, le général de brigade, lui-même, en poids et en volume

Les proches du Contre-amiral ont encore de la peine à porter le deuil d’un frère qui leur coûtait cher.

La haute hiérarchie militaire ivoirienne ne s’est pas laissée raconter