Côte d’Ivoire | Médias et Société civile ensemble pour immortaliser l’oeuvre de paix d’houphouët-Boigny

16
634

Vue d’ensemble des personnalités ayant activement pris part au succès du séminaire.

Le séminaire organisé par le <<Forum des Houphouëtistes>> a tiré ses rideaux hier à San-Pédro. L’initiative qui est à mettre au compte du Secrétaire d’État en charge des petites et moyennes entreprises, par ailleurs maire de la commune portuaire, Félix N’guessan Andoblé, a permis de réfléchir autour de rubriques dont le thème central aura été, <<la contribution des médias à la diffusion et à la consolidation de l’idéal de paix de Félix Houphouët-Boigny>>. Durant 48 heures, les débats se sont focalisés sur la méthodologie et les comportements que devraient épouser les journalistes et les organisations de la société civile, dans le traitement de l’information et la manipulation de la parole.

Regroupés en atelier, les participants, venus pour la majorité d’Abidjan, ont réfléchi et débattus sur des questions essentielles, dont notamment: <<éléments et outils de la pensée de paix de Félix Houphouët-Boigny à la culture de la paix>>, ensuite, <<moyens et stratégies de sensibilisation à la culture de la paix>>.

Sous les directions respectives d’éminents panélistes, au centre desquels le Professeur Lenissongui Coulibaly, président du conseil d’administration de la loterie nationales de Côte d’Ivoire,  Pascal Brou Aka, journaliste et président du conseil d’administration de la radio diffusion télévision ivoirienne (RTI), Raphaël Oré Lakpé, Président de l’autorité nationale de la presse (ANP), de Aka Sayé Lazare, président de l’agence ivoirienne de gestion des fréquences radios électriques (AIGEF), de Zio Moussa, Président de l’observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie (OLPED), d’universitaires confirmés, d’élus politiques et de personnalités issus de la société civile significative du pays, il est sorti des entrailles des deux ateliers, plusieurs solides recommandations.

Les medias, en savoir la presse écrite, audiovisuelle, la presse en ligne ainsi que tous les autres supports liés aux réseau réseaux sociaux devront désormais pouvoir faire la part entre leur qualité de militants, partisans, sympathisants, leurs humeurs du moment, leurs ethnies, tribus, appartenance religieuse, (…), pour ne privilégier que la paix et l’intérêt unique de la Côte d’Ivoire.

Entre autres, les participants sont nettement convenus de la nécessité de faire des mains et pieds pour se constituer en bloc, derrière la philosophie, l’idéal de paix du Président de la République défunt, qui, durant toute sa vie, s’y est exclusivement consacré.

Les délibérations des assises ayant été approuvées, les participants décident d’effectuer des campagnes de sensibilisation, de voyages sur des sites symboles, qui font figures de références en matière de paix, à travers le monde, ainsi que plusieurs autres séminaires, des séances de sensibilisation et de formations des acteurs, pour emmener les citoyens à accepter, à cultiver et à promouvoir la paix et la cohésion sociale (…). Le <<Forum des Houphouëtistes>> a conclu ses travaux par une motion solennelle qu’il a baptisé <<l’appel de San-Pédro>>, au moyen duquel ses initiateurs invitent les ivoiriens à travailler de sorte à faire barrage, vaille que vaille, à la division et à la haine, à promouvoir la paix, quel qu’en soit le prix à payer.

Touré Vakaba, envoyé spécial à San-Pédro