Côte d’Ivoire | Les étoiles du Contre-amiral Ange Kessy arrosées par les siens!

30
1582

« La récompense est au bout de l’effort, sinon l’ouvrier ne mériterait pas  son salaire », une réflexion qui trouve tout son sens ici, et le Contre-amiral a tous droits de porter ses impressionnants galons, avec honneur et fierté

Cet après-midi de mardi 09 janvier 2019 restera certainement indiquée et gravée en lettre d’or dans la jeune existence du Tribunal militaire d’Abidjan (TMA). À cette Occasion là, aux allures significativement solennelles, s’est déroulée une triple cérémonie de présentation de vœux au maître des lieux, le magistrat militaire, Ange Bernard Kessy Kouamé, brillamment promu Contre-amiral (équivalent de Général de brigade), par le Président de la République, Alassane Ouattara et son Gouvernement.

Au delà même de son caractère symbolique, l’instant a été ponctué par un arrosage  massif de galons neufs, et un accompagnement festif des collaborateurs devant faire valoir leurs droits à la retraite.

« Cette promotion n’est pas une fin en soi, mais un nouveau défi, un engagement à mieux faire en vue de hisser notre pays au rang des nations les plus respectueuses des droits humains et de la promotion de l’état de droit« . a martelé le haut gradé, soutenu à l’occasion par le médecin général N’Dri, devant un parterre de collaborateurs composés d’hommes et de femmes, particulièrement émus. L’honneur est revenu au médecin  Général N’Dri, d’arroser les nouveaux galons, au nombre desquels, on pouvait voir scintiller les étoiles dorées du Contre-amiral.

Celui-ci s’est dit profondément  reconnaissant au Président de la République de Côte d’Ivoire, Ouattara Alassane, de surcroît chef suprême des armées, dédiant en revanche sa brillante promotion au ministre d’Etat, ministre de la défense du pays, Bakayoko Hamed. Il a également plu au général kessy de s’adresser à haute voix à l’ensemble de ses collaborateurs ayant également été promu, leur demandant de doubler de sérieux et de professionnalisme au fin de justifier leurs épaulettes et donner poids et volume au choix du chef de l’Etat.

« C’est la preuve que le Président de la République nous fait confiance. Il ne doit pas regretter de nous avoir promu. Je vous invite au travail »  a conclu le patron du Tribunal militaire d’Abidjan, sous les acclamations nourries des convives. La cérémonie a pu avoir lieu autour d’un « repas de corps« , particulièrement copieux.

Seulement, à la demande de nos lecteurs à travers le monde, toutes nos tentatives pour interroger le Général étoilé, en vue de nous livrer le secret de sa longévité dans ses fonctions, ainsi que sa grande vision de la justice militaire pour l’année en cours, sont malheureusement demeurées infructueuses.

Touré Vakaba (Abidjan)