Côte d’Ivoire | Le TPI veut écrouer des auteurs de crimes présumés, dont Simone Gbagbo

22
857

Bien que la Côte d’Ivoire continue de s’éloigner des crises politiques successives et sanglantes de 2000-2011, de nombreuses causes profondes des conflits passés n’ont pas été résolues, notamment une impunité enracinée, des services de sécurité non réformés, une justice politisée et des conflits fonciers latents. L’ancien président Laurent Gbagbo et son ex-ministre de la jeunesse sont jugés devant la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité perpétrés pendant la crise postélectorale de 2010-2011 ; cependant, la plupart des auteurs de violations des droits humains commises pendant une décennie de violence politique et ethnique n’ont pas encore été traduits en justice.