🛑 Port de pêche d’Abidjan : Déçu, Kafando Issa accuse !

0
865

<< Depuis la signature du décret numéro 2021-910 du 22 décembre 2021 regulant le plafonnement du prix du faux thon, nous constatons que jusqu’au jour d’aujourd’hui, rien n’est respecter.

Pour être honnête, après les différents entretiens avec la tutelle, au départ, nous avions espoir, mais à ce jour, nous sommes dans le doute.

De toutes les façons, c’est le constat que nous avons fait.

Nous sommes par ailleurs en droit de nous demander si notre tutelle sur laquelle nous comptions n’a pas été corrompue, car nous ne pouvons pas comprendre que le président de la République signe un décret suivi des arrêtés ministériels et que jusqu’au jour d’aujourd’hui rien n’est fait pour son application concrète sur le terrain.

Y a-t-il des mains obscures qui feraient ombragent ? Car comme par hasard, des personnes opposées à ce même décret ont jurés pour dire que le décret ne passerait pas. Ces individus ont ils plus de pouvoir que l’état ?
Nous avions demandé à ce l’État accepté de nous associer à la commission de suivi du décret mise en place conjointement par les deux ministères, en vain !
pourtant nous sommes les mieux placés avec la loi pour faire appliquer ce décret.
Comment une seule personne peut elle lancer un pareil défi à l’état?
Je le dis haut et fort qu’il s’agit d’un cartel qui s’en donne à un blanchiment de capitaux.

Ce que vos lecteurs et en particulier les consommateurs devrait retenir est que le président de la République, dans un élan de bienfaisance, cherchait plutôt à soulager son peuple contre la cherté de la vie et pendant ce temps il y’a un cartel qui lui tient tête.
Les consommateurs devraient savoir que la Côte d’Ivoire est la première consommatrice du thon garba.
Et je soutiens que ce produit est vendu à bord des bateaux à :
250fcfa au Sénégal
3 roupies soit moins de 110f cfa aux ÃŽles Seychelles
Et c’est pratiquement les mêmes compagnies qui se retrouvent en côte d’ivoire. En clair, il ne peut y avoir pénurie.
Et aussi qu’ils aient la certitude que à aucun cas il ne peut avoir de pénurie.
C’est à nous de nous imposer en tant consommateurs principal de produits
et à ce que je aucun armateur c’est plein, mais c’est le cartel qui fait des manigances en demandant aux armateurs d’adresser des courriers pour dire que le prix plafonner par l’État ne les arrange pas.
et pourquoi le prix qui est bien plus bas au Sénégal les arrangerait ? Comprenez donc qu’il y anguille sous roche.

Je remercie le président de la République pour ce décret visant à apporter son soutien contre la cherté de la vie.
Mais j’aimerais porter à sa connaissance que des individus en complicité avec certains hommes d’Etat défient son autorité, et je sais qu’il n’est n’en est pas informé.
ainsi, lui demandons de prendre des décisions fermes et que cela serve de leçon à toutes ces personnes qui oseraient piétiner les lois de l’État.>>

Propos recueillis par Touré Vakaba