⭕ ATTENTION ! Un tract lancé par des quidams pour salir le port de pêche circule

Un individu répondant en l'appellation opaque de Samba David, reconverti en cyber activiste notoire, par ailleurs placé sous surveillance judiciaire, appuyé d'autres de la même race, ont décidé de salir le port de pêche d'Abidjan, le gouvernement et l'état de Côte d'Ivoire.

0
743

♦️ Extrait du tract traduit en français

« Grève contre le commerce illégal de  » Faux Thon  » pour fermer le port d’Abidjan

15 août 2022, au mépris total des acteurs du marché étranger concernant le décret du Président de la République de Côte d’Ivoire sur le prix maximum de vente du « faux thon » sur le marché intérieur . « Faux thon » se traduit par « faux thon ». La grève et la marche ont été annoncées par des professionnels du secteur et la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire. Selon les négociants nationaux en thon, un cartel dominé par les ressortissants de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) ignore les prix maximaux et commercialise le faux thon illégalement, le distribue dans tout le pays et sape ceux qui respectent le décret. Le faux thon est généralement une prise accessoire , mais il peut aussi s’agir de thons trop petits ou endommagés qui ne conviennent pas aux conserveries , notamment le listao , l’ albacore , le thon obèse et le petit thon . Au fil des ans, le commerce de ce thon s’est développé.

Ce poisson est utilisé dans un plat populaire ivoirien appelé « garba ». J Le décret présidentiel contient une spécification très détaillée des prix plafonds qui peuvent être facturés à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement. L’arrêté stipule que le faux thon doit être vendu à 400 francs CFA (0,62 USD) le kilogramme aux grossistes, 600 francs CFA (0,94 USD) aux demi-grossistes, 650 francs CFA (1,02 USD) aux détaillants, 850 francs CFA (1,33 USD). ) le kilo aux consommateurs d’ Abidjan , et 900 francs CFA ( 1,41 USD ) à ceux situés à plus de 300 km d’ Abidjan . En raison du commerce illégal par des entreprises originaires des pays africains environnants , le prix se situe désormais entre 1 200 francs CFA ( 1,88 USD ) et 1 300 francs FCA ( 2,04 USD ) le kg sur le marché intérieur , ce qui représente environ 30 à 40 pour cent au-dessus du maximum. niveau . Les manifestants affirment qu’un cartel de fournisseurs de poisson africains étrangers a désormais plus de poids sur le marché que le décret du président de la République et exigent une intervention énergique du gouvernement pour mettre fin à ces activités. Selon Anoh Jérôme, directeur général de la Société Inter Océan, « ceux qui veulent respecter le prix plafond sont retirés du port ». Ces professionnels disent n’avoir reçu aucun kilogramme de thon, de février à août 2022. Ce n’est pas un problème. de xénophobie . Je suis désolé , ce n’est pas un combat contre les étrangers , mais contre le trafic et le blanchiment d’ argent  » , at – il déclaré . Les gens sortent 200 millions voire 300 millions de francs CFA ( 314 477,82 USD à 471 769,38 USD ) du pays via des bateaux asiatiques sans passer par les banques . « C’est ce comportement des gens qui nous fait parler de blanchiment d’argent, ajoute Ano Jérôme, qui est le seul Ivoirien à posséder et exploiter un entrepôt frigorifique, avec un chiffre d’affaires de 5 à 7 milliards de francs CFA (7 à 11 millions de dollars).» ????