🔴 CÔTE D’IVOIRE | Affaire criminelle : La tombe dun célèbre journaliste profanée par des inconnus !

0
745

Profanation de la tombe de feu Amadou Ben Soumahoro, ex journaliste et député de Bako au cimetière municipal de Williams ville.

Ce jour aux environs de 16 h, le commissariat de police du 11 ème arrondissement a été informé par le concierge dudit cimetière, Monsieur Beugre de la Profanation de la tombe de feu Amadou ben soumahoro ex journaliste et député de Bako.
Le commissaire à bord d’un équipage s’est rendu sur les lieux, ou étant, en présence des sieurs kouame yassi conservateur des cimetières d’Abidjan, et Atsin aboya technicien a constaté la tombe du défunt entrouverte, la dalle scindée en deux.
Sur instruction du procureur adjoint de la République yeo, les sieurs ouedraogo issiaka, et sawadogo kassoum tous deux fossoyeurs, réquisitionnés ont procédé à l’enlèvement de la dalle.
L’intérieur laisse apercevoir un squelette humain sans le crâne.
Après constatation d’usage, dame kady Diallo fille du défunt a été jointe téléphoniquement par le service du concierge.
Débuté à 16 h30 , les constatations sont terminées à 17 h30 sans incidents, une enquête a été ouverte.

C’est le lieu d’attirer l’attention du pouvoir exécutif sur l’insécurité qui gangrène les lieux de sépultures…notamment les cimetières d’Abobo, de Yopougon, de Williams ville, de Port-Boulet et de Koumassi, qui sombrent dans l’obscurité totale, une fois la nuit tombée. Le jour, les tombes restent presque introuvables du fait de la broussaille, faite de hautes herbes sauvages. Autrefois, ces endroits bénéficiaient d’adduction en eau potable et en éclairage public. On raconte que des quidams sans foi ni loi, profitant de l’instabilité occasionnées par les crises sociopolitiques successives, se sont autorisés à arracher câbles et poteaux, et se seraient ensuite fondus dans la nature.