Côte d’Ivoire | Dr. ADOU Tanoh Albert: Rencontre avec un « seigneur » de la naturo thérapie!

0
2472

Côte d’Ivoire Abidjan – Par TOURÉ Vakaba

Il se nomme Adou Tanoh Albert! Cet sexagénaire d’origines ivoiriennes, revendique 38 ans d’expérience professionnelle à haute voix. Herboriste, naturo thérapeute et chercheur, ses patients qui ont fini par le surnommer « le sauveur », n’hésitent pas non plus à le comparer au très célèbre médecin congolais, le récent Nobel    Denis Mukwege, également surnommé, quand à lui, <<le réparateur des femmes>>,  histoire de son ferme et actif engagement à soigner des femmes, pour la plupart violées, durant les conflits armés, dans cette vaste région d’Afrique.

Dr. ADOU Tanoh Albert, tenant en main sur cette illustration, un puissant remontant, très prisé par ses patients

Installé à Angré, à quelques encablures seulement du Lycée le Mahou, les locaux qui abritent les bureaux du naturo thérapeute, ne désemplissent guère. Une spécificité que le maître des lieux place en rapport avec sa très longue et fructueuse expérience dans ce secteur d’activité.

Tout est parti de Bouaké, chef-lieu  du « Gbêkê », là où a débutée sa très longue carrière. Dr. ADOU Tanoh Albert a par la suite décidé de se transporter en Abidjan, occasion de se faire connaître d’avantage, mais aussi, de fructifier sa passion pour la médecine traditionnelle, cotoyant la difficile vie de la métropole, avec au premier plan, une concurrence ardue et déloyale.

Ancien réalisateur à la RTI, actuellement à la retraite, Bidi Saba Laurent affirme reconnaître l’efficacité des plantes concoctées par le praticien depuis plusieurs dizaines d’années

Pendant plusieurs années, il va s’installer dans le hall de l’immeuble Pyramide,  sis au quartier administratif du Plateau, après des passages éclairs sur plusieurs autres espaces, dont notamment celui communément appelé à Abidjan, « la Sorbonne ». De sa cachette logée au carrefour dit Mahou , des dizaines de patients continuent d’y affluer tous les jours, occasion de bénéficier de ses soins et  recevoir surtout la confiance et le réconfort. De proches collaborateurs, fussent ils ses patients, ne tarissent pas d’éloges pour lui et ses inventions.

Pour ce collaborateur au Dr. ADOU Tanoh Albert, le praticien est un « Dieu »

D’assidus étudiants en fin de cycle, y ont même trouvé l’opportunité d’y préparer leurs thèses pour en être par la suite brillamment admis. d’Afrique au États-Unis, y compris l’Europe occidentale, le praticien peut se vanter d’y avoir des patients ainsi que des personnes totalement guéries sans trop grande gymnastique. Les témoignages foisonnent et bien de personnes étant passées par là, refusent d’étouffer cette vérité. C’est le cas de Mlle Traoré,

Mlle Traoré et sa copine jurent désormais s’en remettre au Dr. ADOU Tanoh Albert

qui martèle avoir trouvé aux fournitures du praticien, sa foi et sa consolation. Idem pour sa voisine, qui note ne plus s’aventurer dans les dispensaires, pour éviter désormais divers administrations thérapeutiques dont surtout, comprimés, perfusions, et injections intra veineuses interminables.

Dr. ADOU Tanoh Albert, un homme heureux et fiers d’aider les autres à vivre pleinement leur existence

Déterminé et plein d’énergie, le roi des plantes annonce pour le mois prochain une gigantesque exposition dans la commune d’Abobo, avec un parrainage sans nulle doute, qui va être assuré par le premier magistrat de la cité, le ministre d’État, ministre de la défense, Hamed Bakayoko. Un véritable festival qui donnera l’occasion à l’organisateur, de diffuser d’avantage son savoir, sa puissante expérience et son don de sois!