Côte d’Ivoire | Alors qu’il fête ses 42 ans à Abidjan, les français crient à l’insulte!

0
371

Alors que les remous sociaux en rapport avec la reforme des retraites fait rage à Paris, Emmanuel Macron était en fête ce samedi à Abidjan, festoyant ses 42 ans sur terre. De milliers de français estiment que leur président se moque éperdument des problèmes qui accablent la République.

« Le nom que les chefs traditionnels et religieux m’ont demandé de vous conférer est ‘N’djekouale’, c’est-à-dire, la paix, la sérénité, le chercheur de paix, le faiseur de paix, l’ouvrier de la paix » (en langue ébrié), a affirmé Robert Beugré Mambré, le ministre gouverneur d’Abidjan, lors d’une cérémonie à l’Hôtel du District d’Abidjan. Il a souligné qu’Emmanuel Macron était désormais « un chef traditionnel dans la plus pure tradition ».
Le président français a reçu en cadeau les attributs des chefs traditionnels, a précisé le ministre ivoirien : « un gros pagne, un sous-ensemble de corps qui précède le port du pagne, un couvre-chef, une chaîne en perles traditionnelles, des bracelets, une bague, une canne de commandement, un chasse-mouche et des sandales assorties ».
33 terroristes « neutralisés »
Emmanuel Macron n’a pas eu à porter ses nouveaux attributs. Le chef de l’Etat a remercié le ministre et les chefs en assurant : « Vous m’avez rendu plus fort, plus riche en me donnant une autre appartenance ». Ou comment cultiver les bonnes relations franco-ivoiriennes, dans un pays dirigé par Alassane Ouattara.
Auparavant, Robert Beugré Mambré avait souligné qu’Emmanuel Macron fêtait son anniversaire en Côte d’Ivoire et les gens présents à l’Hôtel du District lui ont chanté « joyeux anniversaire ». Loin des tensions sociales françaises contre la réforme des retraites, où le conflit continue pendant les vacances de Noël.
Emmanuel Macron a par ailleurs eu l’occasion d’annoncer une bonne nouvelle ce samedi, la « neutralisation » de 33 « terroristes » au cours de la matinée dans la région de Mopti, au Mali, au cours d’une opération de la force française Barkhane.