Le président russe est en visite d’État en Chine. Vladimir Poutine et Xi Jinping ont promu l’amitié russo-chinoise, qu’ils jugent facteur de stabilité et de paix dans le monde.

La relation Chine-Russie «est non seulement dans l’intĂ©rĂŞt fondamental des deux pays et des deux peuples, mais elle est Ă©galement propice Ă  la paix», a fait valoir Xi Jinping, alors qu’il reçoit Vladimir Poutine Ă  PĂ©kin. Le prĂ©sident russe est arrivĂ© dans la capitale chinoise ce 16 mai au petit matin pour une visite de deux jours en Chine. Il se rendra aussi dans le nord du pays. Il s’agit de son premier voyage Ă  l’Ă©tranger depuis sa rĂ©Ă©lection au mois de mars et son deuxième dans la capitale chinoise depuis octobre 2023. «La Chine est prĂŞte Ă  travailler avec la Russie pour […] soutenir l’Ă©quitĂ© et la justice dans le monde», a ajoutĂ© le dirigeant chinois. Et de poursuivre : «La relation Chine-Russie aujourd’hui a Ă©tĂ© durement acquise et les deux parties doivent la chĂ©rir et la nourrir.» Poutine souligne les «nouvelles rĂ©alitĂ©s multipolaires» Cette relation est «un facteur de stabilitĂ© sur la scène internationale», a aussi estimĂ© le prĂ©sident russe, soulignant qu’elle «n’est pas opportuniste et elle n’est dirigĂ©e contre personne». «Ensemble, nous soutenons les principes de justice et un ordre dĂ©mocratique mondial reflĂ©tant les rĂ©alitĂ©s multipolaires et fondĂ© sur la loi internationale», a-t-il encore dĂ©clarĂ©. Lors d’une confĂ©rence de presse, Vladimir Poutine a aussi jugĂ© «nuisible» toute alliance politique et militaire «fermĂ©e» dans la rĂ©gion Asie-Pacifique, visant lĂ  les tentatives occidentales de crĂ©er des alliances avec l’Australie et le Royaume-Uni, mais aussi avec le Japon et les Philippines.

Ukraine : accord sur le besoin d’une solution politique

La Chine appelle rĂ©gulièrement au respect de l’intĂ©gritĂ© territoriale de tous les pays (sous-entendu Ukraine comprise) mais exhorte aussi Ă  prendre en considĂ©ration les prĂ©occupations de sĂ©curitĂ© de la Russie. «Les deux parties sont d’accord sur le fait qu’une solution politique Ă  la crise en Ukraine est la voie Ă  suivre», a dĂ©clarĂ© Xi Jinping face Ă  la presse, rappelant que la position de la Chine sur cette question avait «toujours Ă©tĂ© claire» et espĂ©rant que la paix et la stabilitĂ© seraient «rapidement rĂ©tablies sur le continent europĂ©en». Depuis fĂ©vrier 2023, la Chine a en effet proposĂ© un document en 12 points afin de mettre un terme au conflit, appelant au respect de l’intĂ©gritĂ© territoriale de tous les pays mais aussi Ă  prendre en considĂ©ration les exigences de sĂ©curitĂ© russes. «Les idĂ©es et les propositions contenues dans le document montrent le dĂ©sir sincère de nos amis chinois d’aider Ă  stabiliser la situation», a fait valoir Vladimir Poutine. Cette proposition chinoise a Ă©tĂ© Ă©cartĂ©e par l’Occident au profit de la «formule Zelensky» qui, elle, comporte la rĂ©affirmation des frontières de l’Ukraine datant de 1991, le retrait total des troupes russes, l’instauration d’un tribunal pĂ©nal international pour juger des «crimes de guerre russes» et une dĂ©claration de la fin de la guerre. Des exigences inconcevables selon Moscou, celles-ci Ă©tant synonymes de capitulation totale et ne suivant guère les rĂ©alitĂ©s du terrain. Dans ce contexte, la position de la Chine semble gagner en importance. Xi Jinping a appelĂ© le 6 mai dernier Ă  Paris Ă  l’organisation d’une confĂ©rence de paix pour l’Ukraine, reconnue par Kiev et Moscou. 220 milliards d’euros d’échanges commerciaux en 2023 La FĂ©dĂ©ration de Russie et la Chine ont aussi condamnĂ© les initiatives visant Ă  saisir les avoirs et les propriĂ©tĂ©s d’États Ă©trangers, alors que Bruxelles vient d’acter une telle mesure visant Moscou. Depuis le dĂ©but du conflit en Ukraine, la Russie a accru ses dĂ©bouchĂ©s vers la Chine qui, elle, peut dĂ©sormais bĂ©nĂ©ficier d’importations russes d’énergie Ă  prix avantageux. Les Ă©changes commerciaux entre les deux partenaires ont dĂ©passĂ© les 220 milliards d’euros en 2023, selon les douanes chinoises. Le partenariat Ă©conomique entre les deux voisins subit dĂ©jĂ  les tentatives d’ingĂ©rences occidentales. Les exportations chinoises ont baissĂ© en mars et en avril, alors que les États-Unis ont sanctionnĂ© des entreprises chinoises, qu’ils accusent de fournir des composants utilisĂ©s notamment pour la fabrication de drones, et ciblent les banques et les entreprises qui commercent avec Moscou. Ce 16 mai, les dirigeants russes et chinois ont signĂ© des accords «sur l’approfondissement des relations de partenariat global et de coopĂ©ration stratĂ©gique».

By AGM News

Fondé par le brillant et indépendant Journaliste ivoirien TOURÉ Vakaba courant 2016, Agmnews.info est un journal en ligne agissant dans la collecte et la fourniture d'informations de première main. Avec sa ligne éditoriale généraliste, le comité de rédaction donne la priorité à l'actualité africaine et malgache. Tout en prenant ses distances avec les clivages politiques, ethniques et sociologiques, AGM News reste irréversiblement indépendant.

Laisser un commentaire